Le poids et les régimes - Dadi-Web

Aller au contenu

Menu principal :

Le poids et les régimes

Santé et bien-être
 
 

Faire régime ?  Pas sûr que ce soit très intéressant, ni pour perdre du poids, ni pour sa santé  …

J’ai vu récemment deux émission sur les régimes : une émission de  « Tout s’explique » et une autre : « Régimes : la vérité qui dérange ».
Je les ai trouvées très intéressante et j’ai eu l’idée d’en retranscrire certains passages importants sur cette page pour vous en faire profiter aussi.


Ici je ne parlerai pas d’équivalences ni de tables de calories, mais plutôt des causes de la prise de poids et d’un style de vie qui fait perdre du poids … sans régime !




ll faut tout d’abord savoir que tout le monde ne réagit pas de la même façon face à la prise de poids.  Cette inégalité face à la prise de poids dépend de plusieurs facteurs :


1) Le capital génétique et le métabolisme

Le capital génétique et le métabolisme influencent la prise de poids de façon notoire.
Il y a des métabolismes rapides et des métabolismes lents.

Les personnes ayant un métabolisme rapide ont besoin de plus de calories que les personnes ayant un métabolisme lent.
Ce qui fait que si deux personnes ingèrent le même nombre de calories mais que l’une a un métabolisme rapide et l’autre un métabolisme lent, la personne au métabolisme rapide ne prendra pas un gramme alors que la personne au métabolisme lent stockera le surplus de calories et donc prendra du poids.
En effet, le surplus de calories se stocke très facilement, et ce à notre grand désespoir.


2) L’activité physique

L’activité physique permet la dépense d’énergie.
Plus on fait du sport, plus les muscles se développent et plus ils consomment d’énergie.
Les dépenses de calories : actif 2500 -  assis 1700
Chaque personne brûle un nombre de calories en fonction de son métabolisme et de son activité.
Et si on absorbe plus qu’on ne dépense … on stocke.


3
) Les hormones

Certaines hormones ont une influence sur le poids : les hormones thyroïdiennes, l’adrénaline, la dopamine …
Exemple : si le stress provoque une hausse d’adrénaline il vous faudra brûler plus de calories pour la faire baisser.  Donc le stress pourrait vous faire perdre du poids.
Mais attention : si à cause du même stress vous grignotez, vous libérez de la dopamine, l’hormone du bien-être, et là … aïe !


4) Le sexe

Les muscles représentent  1/3 du poids chez l’homme alors qu’il ne représente qu’1/4 du poids chez la femme.
Or ce sont les muscles qui consomment le plus d’énergie.
Donc, à régime égal, les femmes sont plus grasses que les hommes.

Ceci est une conséquence de l’évolution pour le bien et la conservation des espèces.
En effet, les femmes sont  les reproductrices et doivent donc pouvoir stocker des réserves pour être capables de nourrir leur fœtus.




Que manger pour perdre du poids ?


Il faut savoir avant de commencer que quand on fait un régime restrictif :

On met son organisme en situation de faim.
On l’empêche d’avoir de l’énergie
Donc il s’adapte pour survivre
Et quand on remange normalement … le corps stocke et on regrossit.

Donc, le mieux serait d’oublier cette pratique, pour le plus grand bien de notre corps !


Qu’est-ce qu’une calorie :

C’est la valeur énergétique de nos aliments.
Les aliments gras et sucrés en contiennent beaucoup.
Les légumes, yoghourt, … n’en contiennent presque pas.

Ce qui explique qu’il est toujours conseillé de manger moins sucré et moins gras quand on veut perdre du poids et de privilégier les légumes et les yoghourts.
Mais ce n’est pas pour autant qu’il ne faut manque QUE cela !


Mais en pratique, que manger pour perdre du poids ?

L’idéal serait de manger une entrée, un plat et un dessert midi et soir en plus d’un petit déjeuner équilibré.

L’ entrée :
- Les soupes : apportent des fibres et du liquide
- Les crudités : apportent des fibres et des vitamines
Manger une entrée de ce genre apaise l’envie de manger beaucoup du plat principal.
Il n’y a pas besoin de grandes quantités, sauf si ces entrées sont prises comme plat unique.

Le plat :
Il est conseillé de diviser l’assiette en 3 :
- 1/3 de légumes cuits pour faciliter la digestion
- 1/3 de féculents (pâtes, riz)
- 1/3 de protéines pour nourrir les muscles (viande, œufs, poissons)

Le dessert :
- Un laitage pour le calcium (yoghourt ou fromage)
- Un fruit pour le sucre qui donne de l’énergie

Quant au petit déjeuner équilibré, je crois qu’il vaut mieux ne plus trop penser à « la bonne pâte chocolatée » …

La meilleure façon de se nourrir est de varier son alimentation en sachant qu’un homme a besoin de 2400 calories par jour et une femme 1800.




Comment manger pour perdre du poids ?



-
Tout d’abord il est recommandé de manger très lentement :

C’est le cerveau qui dit « fini, plus faim » mais la sensation de satiété n’intervient qu’au bout de 20 minutes.
Donc si pendant les 20 premières minutes on mange trop vite, on a déjà trop mangé avant que le cerveau n’ait le temps de dire stop.
Et pour bien prendre son temps  il y a un truc : poser ses couverts entre chaque bouchée.


-
Tout aussi important : bien mastiquer.

On avale moins vite et la salive prédigère les aliments, ce qui favorise la digestion.
Il est donc recommandé de favoriser les aliments durs pour la même raison :
Préférer croquer une pomme plutôt que boire un jus de fuit
Préférer une baguette plutôt que le pain de mie
Préférer les carottes entières plutôt qu’une purée
Préférer des amandes plutôt qu’un gâteau.

- Utiliser des petites assiettes.

Actuellement la mode est aux grandes assiettes, mais ce n’est pas l’idéal pour la santé.
On a tendance à mettre plus de nourriture dans une grande assiette.
Or il y a toujours moyen de tromper le cerveau par la vue : il croit qu’il y a beaucoup de nourriture dans une petite assiette alors que la même portion dans une grande assiette pourrait paraitre minable.

- Prendre plaisir à manger :

Pour cela on peut simplement veiller aux couleurs utilisées pour la vaisselle.
La perception du goût d’un aliment varie en fonction de la couleur de la vaisselle.
Exemples :
Manger dans de la vaisselle rouge fait paraître la nourriture plus épicée parce que le rouge est associé au poivron.
Alors que manger de la vaisselle bleue fera paraître la nourriture moins bonne parce que c’est une couleur peu courante pour les aliments et le cerveau l’interprétera comme ayant une origine chimique.
Donc, pour mieux apprécier ce qu’on mange : il suffit de choisir de manger dans de la vaisselle aux couleurs qu’on aime.
Mais … ce n’est pas une raison pour oublier le principe des petites assiettes …  ni pour ne pas prendre son temps afin de bien mastiquer.



 
 
 
 
 
 
 
 
 

Retrouvez-nous sur nos pages Facebook :


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu