Les Huiles essentielles - Dadi-Web

Aller au contenu

Menu principal :

Les Huiles essentielles

Santé et bien-être
 
 



LES HUILES ESSENTIELLES


Qui n’a jamais entendu parler des HE ?
Actuellement tous les médias s’en donnent à cœur joie sur ce sujet, mais peu expliquent vraiment la façon de s’en servir.

D’après les publicités, tout le monde peut les utiliser quand et comment cela lui chante, et on ne parle que très peu des précautions à prendre pour les utiliser correctement.

Et suite à cela il peut arriver des accidents plus ou moins graves.
Parce que, les huiles essentielles, ce n’est pas vraiment anodin et il vaut mieux savoir quelques principes de base avant de commencer à les utiliser.

Je ne recommencerai pas sur cette page ce que d’autres ont déjà dit et quand un site est bien fait, il est normal de s’y référer.  
Que je recopie les articles ou pas, je vous donnerai toujours les liens vers ces sites ou blogs.

Il est bien entendu également que tous les conseils donnés ici ont un but informatif et ne remplacent pas l’avis d’un médecin.  
Il est utile de consulte systématiquement un professionnel de la santé avant de risquer de se lancer dans des traitements d’automédication.



Les dangers des huiles essentielles


Voici par exemple  un site qui explique bien ces dangers des HE :
« Attention aux huiles essentielles - Substances dangereuses »

Savez-vous par exemple que l’huile essentielle de lavande est
la seule à pouvoir être utilisée directement sur la peau ?
Les autres sont à diluer dans de l’huile végétale sinon elles peuvent provoquer de graves brûlures.  
J’ai vu de ces brûlures et … ce n’est pas beau !
On dirait des brûlures au 3ème degré !

Savez-vous que certaines HE ne peuvent être inhalées sans danger car elles sont très irritantes…
Il vaut donc mieux toujours bien se renseigner avant de les utiliser.

Savez-vous que l’huile essentielle de sauge peut provoquer des avortements ?
Et il y en a d’autres qui sont aussi dangereuses qu’elle quand elles sont mal utilisées.
Voici un article qui parle de ce problème spécifique : Les huiles essentielles peuvent-elles provoquer un avortement?



Quelques conseils pour l'utilisation des HE


Conseils et précautions pour profiter pleinement de tous les bienfaits des huiles essentielles sans en avoir les inconvénients :


1. Se laver les mains après chaque massage ou contact avec la synergie tout simplement parce que la fragrance (odeur) vous accompagnerait longtemps, mais surtout parce que, si vous vous frottiez les yeux avec la main, vous provoqueriez une irritation locale de l’œil, pas bien méchante mais dérangeante.

2. En cas de projection accidentelle d’huile essentielle dans l’œil, il faut impérativement rincer l’œil sous l’eau fraîche du robinet pendant 2 minutes puis placer une compresse imprégnée d’une huile végétale (olive, noisette, noyau d’abricot… ) pendant une dizaine de minutes. En cas de contact accidentel avec des muqueuses sensibles (organes génitaux, conduit auditif, nez), il convient d’agir de la même manière: rincer à l’eau puis appliquer une compresse imprégnée d’huile végétale.

3. Respecter le nombre de gouttes recommandé, la fréquence d’application ou de prise, ainsi que la durée d’utilisation. Le traitement est efficace à ces doses et les augmenter n’apporterait rien de plus, si ce n’est le risque d’effets secondaires possible.

4. Les patients allergiques et à la peau ultra-sensible réaliseront, préalablement à l’emploi de ces synergies d’huiles essentielles, un test de tolérance en appliquant quelques gouttes dans le pli du coude. En cas d’intolérance, une réaction cutanée sera visible en une dizaine de minutes et le traitement ne peut donc pas convenir.

5. En cas d’allergie, d’intolérance ou d’irritation cutanée, appliquer quelques gouttes d’huile végétale de souci (calendula) 3 à 4 fois par jour pendant 2 à 3 jours.

6. En cas d’ingestion accidentelle d’un gros volume d’huile essentielle, téléphoner au centre antipoison de la région.

7. Utiliser les huiles essentielles chez la femme enceinte ou allaitante ainsi que chez l’enfant en bas âge est tout à fait envisageable MAIS nécessite des précautions particulières que le consommateur ne connaît pas. Nous dirons simplement que l’avis autorisé du thérapeute est incontournable.





 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Retrouvez-nous sur nos pages Facebook :


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu