Découpage des bétons - Dadi-Web

Aller au contenu

Menu principal :

Découpage des bétons

Ville de Charleroi > déconstruction du Stade du Sporting > Aspect technique du chantier
 
 

Le découpage des bétons est aussi assez spectaculaire.
J'ai reçu quelques informations qui pourront nous éclairer un peu et nous faire comprendre ce que de loin on ne saisit pas très bien.



 

La scie peut accepter plusieurs disques : celui-ci fait 80 cm de diamètre.
Il y en a jusque 150 cm de diamètre.  
Il paraît que nous en verrons un bientôt lors du découpage des pylônes en béton de la T3.
Un disque de 150cm - 20 cm pour le centre, reste 130cm.
Ces disques de 150cm peuvent donc scier des pièces de +/- 65 cm.

Pour scier les bétons :
d'abord on fixe la barre qui maintiendra la scie au sol : un trou, une "cheville" qu'on chasse et qui se déploie pour se fixer dans le béton et ne plus pouvoir en sortir.
Dernière photo : les chevilles restantes après qu'on ait retiré la barre de fixation de la scie.

La scie fait plusieurs passages (ici deux parce que ce n'est pas très épais, sinon elle en fait trois) : elle scie sur +/- 3cm puis repasse un peu plus profond puis achève le sciage de toute l'épaisseur de la pièce à découper (pour ne pas dévier).

 

Les socles des escaliers font 15cm d'épaisseur.  Le socle de la T3 en fait 27 cm.
Cela peut se voir aux trous qu'ils forent pour pouvoir passer les sangles que les grues lèveront.

 

Pour faire ces trous : on fixe une vis de la même façon que pour la scie et on fore un cylindre avec un forêt dont la tête est en diamants.

Là on voit que les plaques ne sont pas pleines, mais que ce sont des ourdis.

La scie a besoin d'eau pour ne pas chauffer, comme toutes les disqueuses.  Cette eau se retrouve sous la tribune et fait des flaques.

 
 
 
 
 
 
 
 

Retrouvez-nous sur nos pages Facebook :


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu